L'île de Sulawesi
par Stéphanie Ledoux

L’illustratrice Stéphanie Ledoux a voyagé avec notre guide Julius en Sulawesi et a partagé avec lui le quotidien de sa famille pendant quelques jours. Elle nous raconte ici son expérience de voyage en pays Toraja.

 

 




Qu’est-ce qui t’a fait choisir les portraits de voyage comme spécialité ?

 

Une attirance pour l'humain... Depuis toute petite, je dessine des portraits de manière assez compulsive... C'était du dessin que je faisais d'abord "pour moi", et puis en voyage, j'ai réalisé le potentiel qu'avait le dessin pour faire des rencontres. Depuis, aller voir les gens en prétextant de leur tirer le portrait est le meilleur moyen que j'ai trouvé pour engager la conversation et créer un tête-à-tête. Il y a aussi l’infini des possibilités : la beauté et la diversité des gens partout dans le monde est un sujet d'inspiration sans fin.






Avec quelles couleurs peindrais-tu la Sulawesi ?

 

 

Du vert sombre pour toutes ces jungles de livres d'aventure, à la canopée dense, aux lianes dégoulinantes et aux fougères arborescentes préhistoriques Du turquoise - décliné dans toute la gamme du camaïeu - pour décrire une magnifique immersion dans les îles Togian Et le trio rouge/noir/blanc pour le fascinant pays Toraja






S’il y a un matin qui t’a particulièrement marqué dans ton voyage en Sulawesi, quel est-il ?

 

Un lever à 5h, dans une aube rose, sur l'île Malenge aux Togian. Nous prenons le canoe en bois en catimini, pour rejoindre à la rame un village des gitans des mers, les Bajau. Nous avons RDV avec Lilis, une fillette Bajau, pour l'accompagner à l'école. Son trajet pour l'école, tous les matins, consiste à marcher, avec tous les écoliers du village en uniforme, le long d'une immense passerelle en bois, qui mesure 1,5 km de long et surplombe les coraux du lagon. Un décor de rêve. Arrivés à l'école nous sommes accueillis par les instituteurs et assistons à la classe !






As-tu une idée de ton prochain voyage en Asie ?

 

En 3 voyages, j'ai développé une véritable addiction à l'Indonésie. Et je suis fan de plongée. Il se pourrait bien que j'emmène mes palmes du côté de Raja Ampat. J'ai aussi très envie de retourner en Birmanie pour revoir des amis birmans avec qui je corresponds depuis des années.